Une expérience des plus enrichissantes

Un stage au Comptoir d’ici et hop : une envie de mieux consommer décuplée !

Promis, Mathilde ne m’a pas forcé à écrire cet article mais il me tenait à cœur de faire un retour d’expérience sur mon stage au Comptoir d’ici. J’ai pu durant ces huit semaines de stage, tout d’abord aller à la rencontre d’une partie des producteurs qui fournissent le Comptoir d’ici, y rédiger des articles à propos d’un sujet qui me tient à cœur : la biodiversité, qui au passage j’espère vous plairont ! Mais pas que… J’ai également pu découvrir l’organisation de l’épicerie et son mode de fonctionnement, qui ont légèrement bouleversé ma vision sur l’agro-alimentaire. J’étais déjà sensible aux questions environnementales mais le Comptoir d’ici a été le déclic pour une meilleure consommation alimentaire.

Des chiffres significatifs

Alors je me suis posée quelques questions concernant nos mauvaises habitudes de consommation… J’ai été étonné en voyant certains chiffres : 1  français sur 2 dit ne plus vraiment savoir de quoi se composent les produits alimentaires qu’il consomme et 47% des consommateurs ont aussi le sentiment qu’il est difficile de se procurer des produits alimentaires sur lesquels ils se sentent entièrement rassurés. Le local serait donc la réponse aux inquiétudes des consommateurs puisque d’après une étude d’Ipsos, l’origine et la proximité géographique du produit sont les critères qui les rassurent le plus.

Mais pourtant ce n’est pas encore ancré pour tout le monde. En effet, on ne peut pas être certain de la composition de nos produits alimentaires si l’on ne sait pas d’où ils proviennent ou comment ils sont produits. Certains des légumes achetés font plus de kilomètres pour finir dans notre assiette que nous en ferons en une année ! Ou encore consommer une tomate hors saison, selon l’Ademe, va produire 7.3 fois plus de gaz à effet de serre qu’une tomate produite en saison. D’après moi, il y a une totale fragmentation entre certains consommateurs et la nature.

Reconnexion avec la nature

Alors, inutile de faire durer le suspense : c’est là que le Comptoir d’ici intervient, pour une reconnexion avec la nature, et par conséquent avec notre alimentation ! En effet, au Comptoir d’ici, il y a un véritable lien entre les producteurs et leurs méthodes de travail : quel bonheur de pouvoir aller à leur rencontre chaque semaine ! Le mercredi est passé à récupérer les délicieux fruits et légumes, ou à réceptionner les différents produits (produits laitiers, viandes…). ! Cela permet de vous assurer de la fraîcheur des produits et d’échanger avec les producteurs. Puis vient la pesée réalisée par Cédric qui prend le temps d’ajuster les quantités, trier certains produits si nécessaire. Enfin, le jeudi, est dédié à la préparation des commandes et à la livraison. Alors vous l’aurez compris, le Comptoir d’ici est une expérience sociale. Ce système renforce la cohésion entre les différents acteurs !  Je suis certaine que si tout le monde venait découvrir son fonctionnement, tous changeraient leur mode de consommation pour privilégier le local !

PS : Si vous êtes bretons et que vous lisez cet article, entre nous, ce n’est pas un mystère, nous sommes très attachés à notre région, alors pourquoi ne pas s’y attacher encore plus en consommant local grâce au Comptoir d’ici ?

 

Le Comptoir d'Ici Courses Bio et Produits Locaux à Lorient
Merci de vos partages
Dans la catégorie : Alors on change ?
Merci de vos partages
La biodiversité vue par la ferme des 10 vaches, Querrien
La compotée de courgettes à l’ail, de Ludo
Menu